« Puisque vous partez en voyage » par Alain Brunet et Pascal Bouterin, préface de Lucien Malson

Mots-clés

, , , , , , ,

0001

0001 2

Avec le trompettiste de jazz Alain Brunet, avec son groupe Akpé Motion dont le percussionniste Pascal Bouterin est également plasticien, on voyage beaucoup. En musique à coup sûr, tout autant par l’imagination qu’ils nous procurent comme par les rêves qu’ils engendrent.
Et eux, ils voyagent pour de bon. Dans toutes sortes de contrées, idylliques souvent mais qui réservent bien des surprises, voire des aventures.
C’est tout cela que ce beau livre nous fait partager: des voyages réels, des anecdotes qui font envie et quelques autres que le lecteur peut-être sera heureux de n’avoir partagé qu’à la distance du livre.

Ce livre est préfacé par Lucien Malson, philosophe, homme de lettres, grand amoureux du jazz et surtout l’un de ses plus profonds analystes. Lucien Malson nous a quittés au début de cette année 2017.

Voici quelques lignes du début de cette préface:

Ceux qui ne connaissent pas le trompettiste Alain Brunet, grand s’il en fut, vont s’interroger sur la triple fonction que je retiens chez lui : musicien, administrateur et globe-trotter.

On comprend la carrière et l’évolution esthétique d’un artiste en s’attachant au cours de sa vie. A l’université Paris IV Sorbonne, Brunet entame et achève une licence de lettres puis obtient la première maîtrise qui ait été attribuée en France avec pour thème l’écriture pour Grand Orchestre de Fletcher Henderson à André Hodeir (1972). Jacques B.Hess avait été pour ce travail, son directeur d’étude ; le jour de la passation de l’impétrant, Jacques Chailley émit presque un gag à propos du relevé du Flautando d’Hodeir : « A la quatrième mesure ne manque-t-il pas un quart de soupir ? »

Alain Brunet va jouer successivement, avec les meilleurs gens de ce monde. Dans son Big Band drômois avec Michel Petrucciani, en quartette à Chateauvallon où il côtoie Daniel Humair, Henri Texier, Manuel Villaroel. Au Big band constitué une fois l’an par l’Union européenne de Radiodiffusion (UER) ; en quartette avec Didier Lockwood. Dans l’espace consacré, sanctifié de l’opéra de Marseille, de la salle Cortot de Paris, avec l’ensemble instrumental de Romans, et, en Suisse opposant la trompette de jazz à celle classique de Guy Touvron. Avec le Didgeridoo project ou au sein de l’orchestre du batteur californien Prince Lawsha et, à plusieurs reprises comme accompagnateur de la chanteuse philippine Charito et de Michel Legrand ; enfin depuis 8 ans dans le groupe Akpé Motion créé par le batteur Pascal Bouterin.

Publicités